Versión para imprimir

English · Español · français · Português

9 de mayo de 2012 |

Coup mortel

Brésil: le Mouvement des petits agriculteurs dénonce la future adoption pour la culture de transgéniques résistants à « l’agent orange »

Le Mouvement des petits agriculteurs (MPA) a dénoncé le 20 avril, lors de la clôture de la troisième édition nationale du Séminaire de formation paysanne, qui a eu lieu dans l’État de Santa Catarina (sud du Brésil), ce qu’il considère comme un coup fatal pour la santé des agricultrices et des agriculteurs, des citadins et pour l’environnement : l’adoption prochaine de la culture de plants transgéniques de soja et de maïs résistants au puissant herbicide 2,4-D, connu aussi comme « agent orange ».

Des représentants de la société civile qui suivent le processus de vote ont informé le dirigeant national du MPA, Frei Sergio, que le Comité technique national de biosécurité du Brésil (CNT-Bio) a reconduit pour deux mois l’adoption presque certaine de la commercialisation au Brésil de ces plants transgéniques.

Rappelons que l’herbicide 2,4-D, le monstrueux « agent orange » fabriqué par la firme Monsanto et utilisé en agriculture, a aussi servi aux Etats-Unis durant la guerre contre le Vietnam (1964-1975), tuant des milliers de personnes et causant, encore aujourd’hui, des décès et de graves problèmes de santé chez les populations touchées (pathologies d’une extrême gravité, lésions nerveuses irréversibles et malformations à la naissance). Sans parler des régions entières devenues impraticables par l’agriculture, dû aux taux de dioxine très élevés dans le sol.

L’information sur cette adoption est gérée de manière confidentielle par les intégrants de CNT-Bio, commission où participent 27 membres de onze ministères du gouvernement fédéral brésilien, de la société civile et d’organisations scientifiques.

Il semble que la culture de ces plants transgéniques sera approuvée, malgré la forte campagne de dénonciation qui s’annonce. Le MPA, ainsi que d’autres organisations telles que Terre de droits (Tierra de Derechos a réalisé une plainte publique et annoncé tant à niveau national qu’à niveau international le renforcement des campagnes de sensibilisation contre les pesticides et les transgéniques.

Frei Sergio a dénoncé l’énorme risque que représente cette décision pour les agriculteurs brésiliens. Selon lui, les « mauvaises herbes » traitées par le générique glisophate (commercialisé par Monsanto sous le nom de Round Up), résistent maintenant à ce cocktail chimique dans les plantations de cultures transgéniques, ce qui expliquerait que les firmes cherchent à augmenter la toxicité des herbicides sur les prochaines cultures.

Selon le MPA, cela suit la logique d’extension de l’utilisation des pesticides par l’agrobusiness, malgré leur supposée volonté de réduire leur utilisation, annoncée lors de la généralisation des cultures transgéniques.

(CC) 2012 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.