Versión para imprimir

English | français

24 de mayo de 2013 | | | | |

Le Fondateur Des ATI Emprisonné : Les Droits De l’Homme En Ligne De Mire ?

Notre Compagnon Sud-Coréen Menacé Par La Criminalisation De La Protestation Sociale Du Gouvernement Séoulite

Descargar: MP3 (1.9 MB)

Choi Yul, fondateur des Amis de la Terre en Corée du Sud, a été emprisonné en Février 2013 en réponse à sa campagne contre un projet économique lancé par le Gouvernement. En 1975, alors qu’il était étudiant, Choi Yul s’était déjà opposé au régime militaire et avait aussi été emprisonné durant six ans.

En tant que leader militant environnementaliste depuis 40 ans, il a été un des cofondateurs de l’Institut coréen de recherche sur la pollution, et est actuellement secrétaire général de la Fédération coréenne pour un mouvement écologiste, qui appartient aux Amis de la Terre International depuis 2002. Pour son militantisme, Choi Yul a été lauréat, en 1994, du prix mondial du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, puis en 1995 du prix Goldman de l’environnement.

Tout au long des quatre dernières années, le gouvernement sud-coréen a persécuté M. Choi pour son combat contre le dangereux «Projet des Quatre Rivières», un plan massif incluant 16 barrages, sur les rivières Han, Nakdong, Geum et Yeongsan dans le pays. Ce projet, initié par le président de l’époque Lee Myung-bak, a été annoncé comme faisant parti du «New Deal» Vert politique et a ensuite été intégré au plan quinquennal en Juillet 2009, et a été déclaré complet le 21 Octobre 2011.

«Ce qui est arrivé à M. Choi Yul est directement lié à sa campagne», a déclaré Karen Orenstein», des Amis de la Terre aux Etats-Unis, qui participe à un mouvement de soutien à M. Choi, en lançant une pétition pour sa libération.

«Nous avons déjà collecté plus de 14 000 signatures», a t-elle dit.

Ce projet des quatre rivières en Corée pourrait détruire l’écosystème des rivières, et bouleverser la structure des cours d’eau. Malgré les affirmations du gouvernement coréen de sa sûreté pour les populations locales et pour l’environnement, il semble peu probable que ces barrages puissent effectivement les protéger d’éventuelles inondations et améliorer la qualité de l’eau.

De plus, cet acte de persécution apparait comme «ironique de la part du gouvernement coréen, en tant que futur hôte du Fond pour le Changement Climatique des Nations Unies», souligne Karen Orenstein.

Photo : freechoiyul.net 

(CC) 2013 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.